You are here

 

En application des directives de Son Excellence le Président de la République, relatives au service public de proximité et à la réduction de la fracture numérique, la démarche adoptée dans le cadre de la politique postale sectorielle, vise à la consolidation de la démocratisation de l’accès à un service postal moderne, basé sur l’utilisation intensive des TIC et favorisant l’inclusion financière qui constitue un axe de solidarité économique nationale.

 

Démocratisation de l’accès à un service postal moderne

Dans cette optique, il est prévu de poursuivre les actions de modernisation et de densification du réseau de la poste, de mettre en œuvre toutes les mesures et mobiliser tous les moyens permettant d’améliorer les conditions d’accueil des citoyens, de diversifier les offres et les prestations proposées, contribuant, de ce fait, à atténuer les inégalités territoriales  et les disparités sociales.

Ainsi, en matière de desserte postale, la démocratisation de l’accès à un service postal moderne par le recours massif aux TIC demeurera l’une de nos principales priorités. Cet accès peut être physique, électronique ou basé sur l’utilisation des réseaux de télécommunications mobiles.

Il s’agit de permettre aux citoyens de bénéficier de services postaux, en tout point du territoire national, en mettant à profit tous les moyens disponibles, y compris à travers le partenariat public-privé, l’objectif étant :

  •  Le rapprochement des prestations postales et finacières, en priorisant l’ouverture des points postaux de proximité dans les grandes agglomérations urbaines et dans des régions éloignées ;
  •  Le déploiement d’une présence postale dans les principales gares et aérogares ;
  •  Le soutien et la dynamisation des milieux ruraux, des régions et des zones en difficultés ou enclavées pour la stabilisation de leurs populations,  grâce à l’acquisition et au déploiement de bureaux itinérants ;
  •  La transformation du métier de facteur pour en faire un véritable agent commercial proposant les différentes prestations postales et financières à domicile ;
  •  La mise en place, dans les grands centres commerciaux et lieux publics sécurisés, des équipements GAB multiprestations, en libre-service H24 et 7/7 ;
  •  Le maintient de l’engagement de l’Etat pour la mise à la disposition des populations concernées d’un service universel de la poste, par la fourniture, sur l’ensemble du territoire, de services postaux et financiers de base, de qualité, à des prix abordables ;
  •  La réhabilitation du service public et le renforcement de la notion de proximité, contribuant, par là, à assurer la cohésion sociale à travers une action guidée par un triple souci de continuité du service, d’égalité des chances d’accès et de transparence ;
  •  La pérennisation des missions d'intérêt général assurées au profit des franges fragilisées de la population ;
  •  L’offre d’un accès aisé aux prestations utilisant les technologies de l’information et de la communication, à travers le déploiement d’un programme ambitieux d’informatisation des bureaux de poste (IBP), l’installation de GAB et de TPE et le développement d’applications pour des prestations à distance ou via les réseaux de téléphonie mobile.

Pour ce faire, une mise à niveau de la législation et de la réglementation en vigueur est nécessaire, notamment pour redéfinir les services postaux, prendre en considération l’évolution du service universel et du service public et intégrer l’interopérabilité des réseaux, ainsi que l’ouverture aux jeunes promoteurs du segment de la distribution dans le cadre de l’emploi des jeunes,…etc.

La modernisation consistera, également, en l’adoption d’une offre de services postaux modernes, basés sur les Technologies de l’Information et de la Communication, englobant les agences, les moyens et outils de production, ainsi que les services proposés.

Elle se matérialisera à travers l’automatisation, l’informatisation massive, la dématérialisation et surtout le développement des services en ligne, des accès distants et l’utilisation des applications mobiles.

S’agissant des agences postales, la marque "Algérie Poste" doit évoluer en harmonie avec le développement de la société et dans le respect de l’architecture et de l’environnement de chaque localité.

A cet effet, l’’informatisation des activités des bureaux de poste en back et front office constitue un grand chantier de modernisation du secteur postal. Ce projet structurant basé sur la modernisation de la gestion d’un bureau de poste permettra, non seulement de changer les comportements des citoyens et des agents de guichet, mais vise également à :

  •  Améliorer la qualité des prestations offertes aux citoyens ;
  •  Réduire les files d’attentes ;
  •  Sécuriser les transactions ;
  •  Automatiser les opérations de contrôle et de la comptabilité journalières et mensuelles.

Concernant les moyens et outils de production, il s’agit de réduire au maximum les travaux manuels en généralisant l’automatisation des process et l’utilisation de moyens modernes, plus performants.

Pour répondre aux exigences sans cesse croissantes de ses clients, "Algérie Poste" privilégiera l’interface électronique et l’accès à distance et promouvra l’utilisation des moyens de paiement électronique.

L’objectif en matière d’informatisation est d’aboutir à un Système d’Information de dimension nationale, fiable, intégrant toutes les activités de la poste et à tous les niveaux, facilitant, ainsi, la décentralisation des prestations et services tout en garantissant un contrôle régulier et rigoureux.

Pour ce qui a trait au courrier/colis, il convient de souligner que l’acheminement et la distribution constituent le métier traditionnel de la poste. Il est, de ce fait, important de mettre en œuvre tous les moyens modernes permettant d’améliorer sensiblement les délais de distribution du courrier, mais également d’utiliser intelligemment la ressource disponible pour diversifier les offres, améliorer la qualité et optimiser les coûts .

En outre, le développement des technologies de l’information et particulièrement de l’Internet, offre de nouveaux outils permettant d’améliorer et de développer l’activité postale. Il s’agit de se transcender et de passer du statut de simple distributeur de courrier et de prestataire de services de guichet à celui d’acteur clé dans le secteur du commerce électronique et de la distribution. Les activités logistiques et paiements sont vitaux pour les services postaux.

Aussi, la réorganisation de l’activité postale, notamment autour de l’EMS, portera-t-elle sur les aspects suivants :

  •  L’implication des opérateurs privés dans le transport et la distribution ;
  •  L’utilisation des TIC pour le suivi de la traçabilité des envois et le retour des preuves de leur distribution ;
  •  La création de plateformes e-logistique et le développement de la distribution des envois achetés en ligne (e-commerce) ;
  •  La dématérialisation du courrier et l’offre de messagerie électronique du nom du domaine poste.dz ;
  •  Le renforcement du courrier hybride et de l’offre de services de certification et horodatage (lettres recommandées électroniques, Barkia@tic, convocations électroniques..etc.) ;
  •  La création d’un fichier électronique d’adresses et sa mise en ligne pour consultation à l’attention du public et des administrations et organismes intéressés ;