You are here

Généralisation des usages et réduction de la fracture numérique

La généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans tous les secteurs de la vie économique et sociale n’empêche pas l’existence, entre les citoyens, d’inégalités dans l’accès ou la maitrise des nouvelles technologies. Cet écart, qu’on appelle la « fracture numérique » existe toujours dans notre pays. A cet effet le MPTTN a engagé un certain nombre de mesures pour en réduire les effets notamment par :

 La baisse des prix d’Internet :

Des mesures concrètes peuvent permettre aux familles de se connecter pour un coût raisonnable; ce fut l’objectif du plan d’action mené par le secteur et dans le cadre duquel Algérie Télécom a lancé, au début de l’année 2019, une opération de doublement du débit ADSL pour les usagers disposant de connexion à un méga, avec une baisse des tarifs pour ses clients. Grâce aux investissements consentis pour la mise à niveau et la modernisation de son réseau de télécommunications, Algérie Télécom est non seulement arrivée à améliorer la qualité de service, mais également à étendre son réseau dans toutes les wilayas, les zones rurales et urbaines et permettre ainsi un accès équitable et inclusif à l'Internet.

 La multiplication des accès publics aux TIC et à Internet :

Le gouvernement algérien a consenti d’importants efforts dans le processus de construction et de développement des infrastructures de télécommunications qui constituent l'épine dorsale d’une société de l’information inclusive.

La fin de l’année 2017 a connu le lancement du premier satellite algérien de télécommunications, AlComSat-1, qui constitue, de fait, le sixième satellite lancé par l’Algérie depuis 2002. Un pas géant vient donc d’être franchi sur la voie du renforcement des infrastructures de télécommunications nationales et de l’amélioration de l’accès des entreprises nationales au marché des télécommunications.
En plus de l’Internet, AlComSat-1 assurera également le transport de la voix et des services multimédia. Sa couverture de tout le territoire algérien désenclavera les régions du Sud peuplées de communautés de petite taille et dispersées qui ne peuvent pas être connectées à l’Internet ADSL et aux réseaux de téléphonie. AlComSat-1 permettra, à l’échelle nationale et régionale, l'inclusion numérique ainsi que l'accès à l'information, au savoir et aux nouvelles technologies.

Les premières applications de cette nouvelle technologie ont été lancées, à travers des projets pilotes d’e-éducation et d’e-santé dans la perspective de connecter 27.000 établissements scolaires et 3.700 établissements hospitaliers, dans le but d'assurer notamment l'enseignement et les soins à moindre coût. A terme, cette technologie permettra de bénéficier d'autres services d’Internet.

  • Le projet e-éducation permettra de faciliter la communication entre les établissements scolaires et les parents d’élèves, ainsi qu’entre les enseignants et les élèves, dans le but de mettre en place un système éducatif évolutif et homogène entre les régions.
  • Le projet e-santé permettra un meilleur accès aux soins, grâce à de nouvelles applications, telles que la visioconférence et la digitalisation des données qui visent à optimiser le partage entre les professionnels de la santé, et une meilleure prise de décision.